//
vous lisez...
Intégrer un mooc dans la pédagogie

MOOCs : une révolution pédagogique ?

Depuis quelques mois, les MOOCs suscitent l’intérêt des médias français et de nombreuses universités et grandes écoles se sont déjà lancées dans la création de ces cours. Rappelons que les MOOCs sont des cours en ligne gratuits, ouverts à tous, qui utilisent les potentialités des technologies numériques : vidéos de cours, diaporamas animés, ressources du web avec des plateformes d’échanges. Il existe différents types de MOOCS, lisez à ce sujet le billet publié dans notre blog : https://moocsebdcloms.wordpress.com/2014/05/21/les-moocs-kezako/

S’ils révolutionnent le secteur de l’éducation en offrant de façon massive et gratuite l’accès à la formation, les MOOCs sont-ils aussi porteurs d’innovations pédagogiques ?

Quels rôles pour l’enseignant ? Et pour l’apprenant ?
Les équipes d’enseignants concepteurs de MOOCs assument pleinement leur rôle de spécialiste de la pédagogie : elles fixent les objectifs du cours, sélectionnent des ressources, bâtissent les progressions, fournissent une méthodologie de travail. Elles peuvent offrir des parcours différenciés (ce qui est matériellement plus facile à réaliser dans le cadre de l’enseignement en ligne) car les publics des MOOCs sont très hétérogènes. Mais les cours vont aussi intégrer la participation des apprenants et évoluer grâce à leurs contributions.

En effet, les étudiants disposent d’autonomie dans la construction de leur parcours d’apprentissage : ils ont accès, grâce au web, à d’autres ressources que celles proposées par les enseignants et peuvent approfondir certains thèmes, combler leurs lacunes, tout cela à leur rythme. Ils peuvent partager leurs « trouvailles », leurs analyses avec les autres élèves et les professeurs. Le travail collaboratif est fondamental et les apprenants, plus actifs, deviennent des acteurs à part entière.

L’évaluation fait aussi l’objet d’une autre répartition des rôles car les enseignants ne sont plus seuls à évaluer. En raison du grand nombre de participants, des quizz avec correction automatique sont conçus. Christine Vaufrey, dans « L’évaluation automatique ? Quelle horreur ! Quoique… », nous livre une analyse intéressante de ces nouvelles pratiques (1).

Un autre type d’évaluation est aussi fréquemment mis en œuvre dans les MOOCs : l’évaluation par les pairs. Effectuée par les apprenants eux-mêmes, elle favorise la compréhension et l’appropriation des critères d’évaluation. La connaissance des travaux des pairs a des répercussions positives sur les travaux individuels. Matthieu Cisel de l’Ecole Normale Supérieure de Cachan expose différentes modalités que peut prendre cet exercice et souligne l’intérêt pédagogique de cette évaluation formative (2). Cette pratique n’est pas nouvelle mais grâce aux MOOCs, elle est employée à grande échelle.

L’utilisation des technologies numériques comme outil de formation et de recherche, les rôles des enseignants et des apprenants en évolution sont des points forts des MOOCs qui s’appuient sur une pédagogie active des plus bénéfiques pour les établissements de l’enseignement supérieur.

(1) http://blog.educpros.fr/christine-vaufrey/2013/04/27/levaluation-automatique-quelle-horreur-quoique/

(2) http://blog.educpros.fr/matthieu-cisel/2013/08/08/mooc-comment-concevoir-une-evaluation-par-les-pairs/

 

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :